correoslista de correosrecibe automáticamente las actualizaciones a tu correosíguenos en tuitersíguenos en facebook siguenos en youtubesíguenos en Vimeo

enlaceZapatista

Palabra del Ejército Zapatista de Liberación Nacional

Dic012020

DÉNONCIATION DU CONSEIL DE BON GOUVERNEMENT ZAPATISTE «Nouvelle aube en résistance et en rébellion pour la vie et pour l’humanité”,

DÉNONCIATION DU CONSEIL DE BON GOUVERNEMENT ZAPATISTE «Nouvelle aube en résistance et en rébellion pour la vie et pour l’humanité”,

Caracol « Nouvelle Patrie », Chiapas Zapatiste.

 

Le 10 novembre 2020

 

Aux organisations de défense des droits humains,
À la Sexta nationale et internationale,
Aux réseaux en résistance et rébellion,

En ce jour, nous vous informons qu’a été enlevé et torturé un compañero base d’appui zapatiste de la communauté de San Isidro, annexe de Moisés Gandhi, par l’organisation paramilitaire appelée ORCAO, dans la journée du 8 novembre 2020.

Depuis plus d’un an, les ORCAistes ont causé des dégâts à nos maisons. De ces dommages causés par les paramilitaires sont témoins différentes organisations de défense des droits humains, comme le Frayba, Coreco, Serapaz et d’autres. De jour comme de nuit, ces ORCAistes attaquent, en tirant avec des armes à feu, la communauté de Moisés Gandhi, et le mauvais gouvernement le sait mais il ne fait rien pour contrôler ses tueurs. Au contraire il les protège et les aide.

Toutes ces agressions sont connues dans les trois niveaux des mauvais gouvernements. Ses employés, dont Josefina Bravo et Ramon Martinez, le savent et ces même mandataires du mauvais gouvernement changent la version des faits et disent que, nous, les zapatistes, nous sommes les provocateurs, et ils plaignent les pauvres petits paramilitaires de l’ORCAO.

On a demandé qu’il y ait une enquête mais ce gouvernement se rend complice car il est pareil à ceux d’avant. Rien ne change dans les faits, on vend du changement mais ce sont les mêmes attaques etcles mêmes mensonges qu’avant de la part de ces fonctionnaires menteurs qui sont seulement assis dans leurs bureaux et reçoivent une bonne paie à ne rien faire.

Cette alliance criminelle entre les paramilitaires de l’ORCAO et les gouvernements fédéraux de Lopez Obrador, etde l’État de Rutilio Escandon ainsi que les municipalités officielles d’Ocosingo et Altamirano, a mené dernièrement à ce qu’ils ont fait ce 8 novembre 2020, à quelques mètres de là où avant ils avaient brulé et saccagé notre réserve coopérative à Cuxulja, comme cela s’est vu à ce moment sans que jusqu’à aujourd’hui le mauvais gouvernement ne fasse rien.

Ce 8 novembre 2020, vers 15h30, 20 paramilitaires de l’ORCAO ont séquestré et frappé notre compañero base d’appui Felix Lopez Hernandez. Les ORCAistes l’ont emmené dans un lieu inconnu et le maintiennent attaché et enfermé, sans eau ni aliments.

Cela a été dénoncé le jour même mais le mauvais gouvernement, au lieu de résoudre cette affaire d’enlèvement, justifie les paramilitaires de l’ORCAO en disant des mensonges ; que nous, les zapatistes, nous sommes allés provoquer sur leur lieu de travail ceux de l’ORCAO.

Ceci est complètement faux, le compañero revenait de la municipalité officielle d’Ocosingo et se dirigeait chez lui avec sa famille. Parmi les ravisseurs orcaistes ont été identifées les personnes suivantes : Andrés Santis Lopez, Nicolas Santis Lopez, Santiago Sanchez Lopez et Oscar Santis Lopez, de la communauté de San Antonio.

Au lieu de réparer les dommages dus à leur enlèvement, les ORCAistes demandent qu’il n’y ait plus d’inondation à cause des pluies qui rendent inutilisables les tuyauteries et que l’électricité soit ré-installée alors que ce sont eux-mêmes qui l’ont coupée pour porter préjudice à la communauté de

Moises Gandhi et dans la foulée à d’autres communautés.

Notre compañero Félix n’a fait de mal à personne, il ne doit rien à personne, il n’a ni volé ni tiré sur personne. Ce n’est pas non plus Dieu tout puissant pour donner l’ordre à la pluie de s’arrêter ou pour donner un peu de jugeotte à ces abrutis d’Orcaistes qui ont coupé l’électricité et qui du coup ont provoqué des dégâts à d’autres communautés ni zapatistes ni ORCAistes, et qui se font maintenant passer pour les victimes afin de couvrir leur crime.

Nous sommes informés que les ORCAistes de la communauté de San Antonio ont reçu une somme d’argent du mauvais gouvernement destinée soi-disant à la construction d’une école primaire mais que les 300 000 pesos ont été utilisés pour acheter des armes de gros calibre. C’est ce que ce que fait le mauvais gouvernement de la 4 T, qui informe qu’il construit des écoles mais qui en réalité finance l’armement de paramilitaires ? C’est ça son plan de contre-insurrection ?

Nous déclarons enfin à Monsieur Lopez, à Monsieur Escandon et à leurs fonctionnaires que nous les rendons responsables de ce qui pourrait arriver aux hommes, aux femmes, aux anciens et aux enfants zapatistes des communautés de Moises Gandhi. De leur douleur, de leur sang, de leurs souffrances, ils seront tenus pour responsables ainsi que de ce qui leur arrivera.

Le compañero Félix doit être libéré immédiatement, les kidnappeurs ORCAistes doivent être arrêtés et jugés, l’ORCAO doit rendre ce qu’elle a volé et détruit dans notre épicerie coopérative. L’ORCAO doit comprendre que qui joue avec le feu, tôt ou tard, se brûle. Et les mauvais gouvernements doivent arrêter de jouer à la contre-insurrection et se souvenir que tout a une fin, tout autoritaires et grandes gueules soient-ils. Demandez à Trump.

Par le Conseil de Bon Gouvernement « Nouvelle aube en résistance et en rébellion pour la vie et l’humanité »

Caracol « Fleurissant la graine rebelle », Nouvelle Patrie. Chiapas.

Mexique, le 10 novembre 2020

 

 

Share

No hay comentarios »

No hay comentarios todavía.

RSS para comentarios de este artículo.

Deja un comentario

Notas Importantes: Este sitio web es de la Comisión Sexta del EZLN. Esta sección de Comentarios está reservada para los Adherentes Registrados y Simpatizantes de la Sexta Declaración de la Selva Lacandona. Cualquier otra comunicación deberá hacerse llegar por correo electrónico. Para evitar mensajes insultantes, spam, propaganda, ataques con virus, sus mensajes no se publican inmediatamente. Cualquier mensaje que contenga alguna de las categorías anteriores será borrado sin previo aviso. Tod@s aquellos que no estén de acuerdo con la Sexta o la Comisión Sexta del EZLN, tienen la libertad de escribir sus comentarios en contra en cualquier otro lugar del ciberespacio.


Archivo Histórico

1993     1994     1995     1996
1997     1998     1999
2000     2001     2002     2003
2004     2005     2006
2007     2008     2009     2010
2011     2012     2013
2014     2015     2016     2017
2018    2019   

Comunicados de las JBG Construyendo la autonomía Comunicados del CCRI-CG del EZLN Denuncias Actividades Caminando En el Mundo Red nacional contra la represión y por la solidaridad