correoslista de correosrecibe automaticamente las actualizaciones a tu correosiguenos en tuitersiguenos en facebook siguenos en youtube

enlaceZapatista

Palabra del Ejército Zapatista de Liberación Nacional

Sep212019

Images de la rupture de l’encerclement (2e et dernière partie) du 17 août 2019

Images de la rupture de l’encerclement (2e et dernière partie) du 17 août 2019

Septembre 2019.

Note du SupGaleano : Ici, il devrait y avoir des images défilantes des différents CRAREZ créés lors de la rupture de l’encerclement du 17 août 2019. Il est probable que cette vidéo ait été éliminée par Monsieur Youtube, qui exige que nous y mettions des publicités pour la publier, puisqu’elle est mise en musique sur une chanson d’Ana Tijoux (franco-chilienne) et Shadia Mansour (palestinienne) intitulée « Somos Sur », et qu’il nous dit qu’il faut payer des « droits d’auteurs » ou accepter les publicités. Évidemment, nous n’allons pas mettre de publicités, et si nous n’avons déjà pas assez d’argent pour les réservoirs d’eau du nouveau caracol Tulan Kaw, nous en avons encore moins pour payer des droits d’auteurs. La Commission Sexta ne « monnayera » pas ses vidéos (d’autant qu’en plus le « trafic » sur notre chaine est pareil à celui de la ville de Mexico en période de vacances), mais je ne pense pas que Monsieur Youtube sera moins riche, ni qu’Ana Tijoux et Shadia Mansour perdront leur qualité artistique et leurs « followers », si nous joignons notre rébellion à la leur.

Il serait peut être mieux que Monsieur Youtube, au lieu de « démolir » les vidéos que les gens mettent en musique et partagent – peu importe le thème puisque, comme ne l’a pas dit Zapata, « la musique appartient à celui·celle qui la chante-danse-fredonne-tambourinne-chuchotte-crie » (Shadia Mansour le dit aussi à sa façon dans le rap qu’elle entonne en arabe  dans cette chanson : « La musique est la langue maternelle du monde ») – Monsieur Youtube donc ferait mieux de bien travailler son maudit algorithme (ah !, « les coups tordus de Youtube »), parce qu’on peut se mettre à chercher, par exemple, des vidéos des bouteilles de Jerez [ndt : du nom du groupe de rock Botellita de Jerez] pour saluer la mémoire d’Armando Vega Gil, ou du ska de Los de Abajo, ou de Salón Victoria, ou des chansons de Jijos del Mais, ou de Van T, ou de Mexican Sound, ou de LenguaAlerta, ou de Lirica, ou d’Ely Guerra, ou de Keny Arkana, ou des Batallones Femininos, ou des maestros Oscar Chávez et Guillermo Velázquez et Los Leones de la Sierra de Xichú, et, d’un coup tomber sur des vidéos de jaripeos, ou de combat  de coqs, ou de Maluma qui donne une leçon de respect à la femme, ou de maquillage (« Maintenant nous allons montrer comme faire un maquillage pour prendre un selfie “sans maquillage” »).

Et ce n’est pas tant qu’on fasse la fine bouche, parce qu’après tout, comme l’a dit Inodoro Pereyra (ou c’était Mendieta ?) : « Le monde est vaste et plein d’inconnu ») [NdT: Inodoro Pereyra est une bande dessinée comique argentine des années 70 qui met en scène les rencontres et méditations d’un gaucho solitaire, souvent accompagné de son chien Mendieta]; c’est parce qu’ici, la fréquence du signal est comme le QI de Trump, c’est-à-dire ridicule.

Cela étant dit, précisons : si Youtube  « jette » la vidéo à la poubelle pour sa musique (comme il nous a déjà supprimé celle de Princesse Mononoké parce que, dit-il, les studios de Ghibli préfèrent se mettre du côté du système dans sa lutte contre la nature), et bien nous mettons ici les mêmes images, mais sans musique, et vous mettrez le son qui convient. En passant, je joins ici la traduction, de l’arabe à l’espagnol, de la partie que rappe Shadia Mansour (basée sur la contribution de l’utilisateur qmqz dans la vidéo officielle de la chanson) :

« (Donne-moi le micro) La musique est la langue maternelle du monde. Elle soutient notre existence. Elle protège nos racines. Elle nous unit depuis la grande Syrie, de l’Afrique jusqu’à l’Amérique Latine. Je suis ici avec Anita Tijoux. Je suis ici avec ceux qui souffrent, et non avec ceux qui t’ont vendu. Je suis ici avec la résistance culturelle. Depuis le début, et jusqu’à la victoire. Je suis avec ceux qui s’opposent à ceux qui collaborent et ne sont pas de notre côté. Il y a quelques temps, j’ai calculé et décidé d’investir dans Banksy après l’effondrement de Ban-Ki (note du Supgaleano : peut être qu’elle fait référence à Ban-Ki Moon, qui comme secrétaire général de l’ONU au moment de l’enregistrement de cette chanson, s’est “effondré” en ne condamnant pas les actions terroristes du gouvernement israélien contre le peuple palestinien). Comme le dit le proverbe, La situation doit être rééquilibrée mais en réalité elle doit s’arrêter. Pour chaque prisonnier politique libéré, une colonie israélienne s’agrandit. À chaque salut, mille maisons détruites. Ils utilisent la presse pour en tirer profit. Mais même si ma peine est désapprouvée, la réalité s’impose. »

Et, vous savez quoi ? Peu importe, avec ou sans Youtube, avec ou sans publicités, le peuple palestinien et le peuple mapuche seront libres. Dix, cent, mille fois, ils vaincront. 

Et si monsieur Youtube prend part à la campagne « Fuck the zapatistas now » et nous supprime tout notre compte, peu importe, nous reviendrons aux vieux temps du Système zapatiste de télévision intergalactique,  « la seule télévision qui se lit » (Permis numéro 69, en cours de traitement par les Conseils de bon gouvernement – permis demandé depuis 1996 mais le caracol va leeentemeeent).

Depuis les montagnes du Sud-Est mexicain,

Los Tercios Compas,

Commission Sexta de l’EZLN,

Septembre 2019.

Share

No hay comentarios »

No hay comentarios todavía.

RSS para comentarios de este artículo.

Deja un comentario

Notas Importantes: Este sitio web es de la Comisión Sexta del EZLN. Esta sección de Comentarios está reservada para los Adherentes Registrados y Simpatizantes de la Sexta Declaración de la Selva Lacandona. Cualquier otra comunicación deberá hacerse llegar por correo electrónico. Para evitar mensajes insultantes, spam, propaganda, ataques con virus, sus mensajes no se publican inmediatamente. Cualquier mensaje que contenga alguna de las categorías anteriores será borrado sin previo aviso. Tod@s aquellos que no estén de acuerdo con la Sexta o la Comisión Sexta del EZLN, tienen la libertad de escribir sus comentarios en contra en cualquier otro lugar del ciberespacio.


Archivo Histórico

1993     1994     1995     1996
1997     1998     1999
2000     2001     2002     2003
2004     2005     2006
2007     2008     2009     2010
2011     2012     2013
2014     2015     2016     2017
2018

Comunicados de las JBG Construyendo la autonomía Comunicados del CCRI-CG del EZLN Denuncias Actividades Caminando En el Mundo Red nacional contra la represión y por la solidaridad