lista de correosrecibe automaticamente las actualizaciones a tu correosiguenos en tuitersiguenos en facebook

enlaceZapatista

Palabra del Ejército Zapatista de Liberación Nacional

Abr272017

Communiqué commun du CNI et de l’EZLN dénonçant la répression contre la communauté Purépecha d’Arantepacua, dans le Michoacán

Communiqué commun du CNI et de l’EZLN dénonçant la répression contre la communauté Purépecha d’Arantepacua, dans le Michoacán.

 

 A la Communauté Purépecha d’Arantepacua, Michoacán,

 Aux médias alternatifs,

 Aux peuples du monde.

 

Nous, le Congrès National Indigène, les peuples, nations et tribus qui le conformons, manifestons notre indignation concernant la lâche attaque du mauvais gouvernement contre la communauté purépecha d’Arantepacua, au Michoacán, les 4 et 5 avril de cette année.

Alors qu’une commission de comuneros cherchait à mettre en place une table de dialogue avec le mauvais gouvernement de l’Etat du Michoacán, le gouverneur Silvano Aureoles Conejo les a trahis. Tout d’abord en obstruant leur passage avec des centaines de CRS et des dizaines de camions alors qu’ils se dirigeaient à Morelia, dans le but de tenter d’arriver à des accords qui permettraient la résolution d’un vieux conflit agraire. Ensuite, alors que la commission était en négociation avec le gouvernement, quand de nombreux contingents de la Police du Michoacán et de la Police Ministérielle de l’État ont attaqué la communauté avec l’aide des forces fédérales, semant la terreur, pénétrant dans les habitations pour arrêter les communeros et ouvrant le feu aveuglément, arrachant la vie à trois comuneros d’Arantepacua :

José Carlos Jiménez Crisóstomo (25 ans)

Luis Gustavo Hernández Cuenete (15 ans)

Francisco Jiménez Alejandre (70 ans approximativement).

 

En plus, il y a eu une quantité indéterminée de blessés, parmi lesquels deux se trouvent dans un état grave (NDT: l’un d’entre eux est décédé depuis), et 38 habitants ont été détenus par le gouvernement du Michoacán le 4 avril, et 18 de plus le 5 avril, accusés de délits fabriqués pour criminaliser l’exigence de leurs droits.

Frères et soeurs d’Arantepacua, votre douleur suite à l’assassinat de ces compañeros est nôtre. Nous luttons parce que nous avons la certitude que la punition des coupables surgira de la dignité, de la résistance et de la rébellion de nos peuples. Semer la vérité et la justice parmi la destruction que nous apportent les puissants, c’est ce que nous, les peuples, nous savons faire.

 

Les mauvais gouvernements pensent que c’est en répandant la terreur dans les territoires indigènes du Michoacán et sur une grande partie de la géographie nationale qu’ils feront taire les peuples et leur parole, mais cela ne se passera pas ainsi, car la parole que crient aujourd’hui collectivement les peuples originaires naît justement de l’indignation, du ras-le-bol et de la décision de ne pas se laisser tuer, spolier, diviser ou acheter.

 

Nous nous prononçons aux côtés de l’assemblée communale d’Arantepacua pour :

  1. Que cesse immédiatement l’escalade répressive contre Arantepacua et les communautés purépechas de la région.
  2. La libération immédiate des compañeros détenus par le mauvais gouvernement.
  3. Justice pour les victimes de cette lâche agression, et réparation de tous les dommages causés.
  4. Punition du gouverneur Silvano Aureoles et de tous tous les responsables matériels et intellectuels, des crimes commis.
  5. Que soient retirées les forces policières et militaires d’Arantepacua, car tant qu’elles sont présentes, les agressions contre les habitants ne cesseront pas.

   

Cordialement

 

 Le 6 avril 2017

 

Justice pour Arantepacua

Justice pour le Peuple Purépecha

Pour la reconstitution intégrale de nos peuples

Plus jamais un Mexique sans nous

 

Congrès National Indigène

Armée Zapatiste de Libération Nationale

Share

No hay comentarios »

No hay comentarios todavía.

RSS para comentarios de este artículo.

Deja un comentario

Notas Importantes: Este sitio web es de la Comisión Sexta del EZLN. Esta sección de Comentarios está reservada para los Adherentes Registrados y Simpatizantes de la Sexta Declaración de la Selva Lacandona. Cualquier otra comunicación deberá hacerse llegar por correo electrónico. Para evitar mensajes insultantes, spam, propaganda, ataques con virus, sus mensajes no se publican inmediatamente. Cualquier mensaje que contenga alguna de las categorías anteriores será borrado sin previo aviso. Tod@s aquellos que no estén de acuerdo con la Sexta o la Comisión Sexta del EZLN, tienen la libertad de escribir sus comentarios en contra en cualquier otro lugar del ciberespacio.


Archivo Histórico

1993     1994     1995     1996
1997     1998     1999
2000     2001     2002     2003
2004     2005     2006
2007     2008     2009     2010
2011     2012     2013
2014     2015     2016     2017

Comunicados de las JBG Construyendo la autonomía Comunicados del CCRI-CG del EZLN Denuncias Actividades Caminando En el Mundo Red nacional contra la represión y por la solidaridad Artículos