lista de correosrecibe automaticamente las actualizaciones a tu correosiguenos en tuitersiguenos en facebook siguenos en youtube

enlaceZapatista

Palabra del Ejército Zapatista de Liberación Nacional

Dic262005

Aux commissions de sécurité qui se sont crées pour l’accompagnement et la sécurité du SousDélégué Zero

ARMEE ZAPATISTE DE LIBERATION NATIONALE
Le 26 décembre 2005

A tous les compagnons et compagnes de “l’Autre”.
Aux commissions, coordinations (ou quel que soit le nom) qui se créent dans chaque état ou région pour l’aide pendant la première étape du travail national de la Sixième Commission de l’EZLN.

Aux commissions de sécurité qui se sont crées, ou sont en train de se créer, pour l’accompagnement et la sécurité du SousDélégué Zero durant cette première étape.
Compagnons et compagnes,

Recevez les salutations des compagnons de “l’autre”. Nous vous écrivons pour vous proposer quelques principes pour le travail de sécurité durant les réunions et activités auxquelles participera le SousDélégué Zero

Premièrement. C’est toujours mieux (et plus efficace) d’éviter les attitudes arrogantes et le protagonisme. Il ne s’agit pas d’isoler mais d’accompagner et protéger. Une équipe de sécurité est effective si elle fait son travail sans être remarquée. En aucune façon la Sixième Commission de l’EZLN n’acceptera qu’il y ait dans son équipe de sécurité des personnes d’une nationalité différente à la mexicaine.

Deuxièmement. Le travail de sécurité et d’accompagnement est pour éviter les problèmes liés à des tumultes (au cas improbable où il y en auraient), pour interdire (dans la mesure du possible) quelconque méchanceté d’un ou d’une « anti-autre », et, le plus important, pour que le SousDélégué Zero ne se perde pas en se déplaçant d’un point à un autre (par exemple que, par évidente habitude, il se « trompe » de porte en allant aux toilettes et qu’il entre dans celles des « dames » au lieu de celles des « messieurs »).

Troisièmement. Au cas où les mauvais gouvernements prennent une mesure répressive, ne pas opposer de résistance (surtout en cas de tirs) et s’écarter. En aucun cas il ne faut risquer sa vie ou sa liberté. Avoir toujours avec soi une pièce d’identité et l’appui des droits de l’homme, en soutenant à tout moment la vérité, c’est à dire, que vous exercez un droit citoyen légal et légitime. Aucune loi n’est violée par le fait d’être à côté d’un individu avec un passe-montagne et un gracieux profil (avec la contribution de la bedaine).

Quatrièmement. En cas de détention, le SousDélégué Zero sait quoi faire et, surtout, ne pas faire. Donc ne pas s’angoisser imaginant ce que vous ferez dans telle ou telle horrible situation. La réponse est : courir, se mettre à l’abri, informer, diffuser, se mobiliser… m’envoyer du tabac.
Par avance j’interdis à toute personne ou organisation d’assurer, SANS MON AUTORISATION EXPLICITE VERBALE ET ECRITE, la défense juridique de ma personne.

Cinquièmement. Ni l’EZLN ni sa Sixième Commission ne demanderont de garantie aux autorités fédérales, des Etats ou municipales. Nous n’attendons ni ne demanderons rien à ceux qui nous ont toujours traités avec mépris et arrogance. Si une Commission ou Coordination d’un Etat ou d’une région, décide de demander aux autorités respectives, le respect aux libertés de réunion, association et déplacement qui sont les prérogatives de tout citoyen, nous leur demandons respectueusement qu’elles le fasse en leur nom propre et pas en notre nom. Bien que d’en haut ils nous menacent ou nous promettent détentions, prisons, caves clandestines ou cimetières, nous irons faire le travail pour lequel nous nous sommes engagés dans la Sixième.
Sixièmement. En cas de complication majeure , il correspond UNIQUEMENT ET EXCLUSIVEMENT à l’échelon supérieur de commandement de l’EZLN la déclaration publique ou non, et les décisions que prendra notre organisation. Ceci a déjà été discuté et accordé au sein du Comité Clandestin Révolutionnaire Indigène – Commandement Général de l’EZLN et les principales éventualités sont déjà prévues.

Septièmement. Quoiqu’il arrive, sachez que c’est un honneur, et ça le sera, de vous avoir comme compagnons et compagnes de lutte.

Une accolade
Depuis les montagnes du sud-est mexicain.
Sous Commandant Insurgé Marcos
SousDélégué Zero de la Sixième Commission de l’EZLN
Mexique, décembre 2005.

Share

No hay comentarios »

No hay comentarios todavía.

RSS para comentarios de este artículo.

Deja un comentario

Notas Importantes: Este sitio web es de la Comisión Sexta del EZLN. Esta sección de Comentarios está reservada para los Adherentes Registrados y Simpatizantes de la Sexta Declaración de la Selva Lacandona. Cualquier otra comunicación deberá hacerse llegar por correo electrónico. Para evitar mensajes insultantes, spam, propaganda, ataques con virus, sus mensajes no se publican inmediatamente. Cualquier mensaje que contenga alguna de las categorías anteriores será borrado sin previo aviso. Tod@s aquellos que no estén de acuerdo con la Sexta o la Comisión Sexta del EZLN, tienen la libertad de escribir sus comentarios en contra en cualquier otro lugar del ciberespacio.


Archivo Histórico

1993     1994     1995     1996
1997     1998     1999
2000     2001     2002     2003
2004     2005     2006
2007     2008     2009     2010
2011     2012     2013
2014     2015     2016     2017

Comunicados de las JBG Construyendo la autonomía Comunicados del CCRI-CG del EZLN Denuncias Actividades Caminando En el Mundo Red nacional contra la represión y por la solidaridad