correoslista de correosrecibe automáticamente las actualizaciones a tu correosíguenos en tuitersíguenos en facebook siguenos en youtubesíguenos en Vimeo

enlaceZapatista

Palabra del Ejército Zapatista de Liberación Nacional

Sep082021

CNI-CIG DÉNONCE INFILTRATION, ESPIONNAGE, MENACES ET HARCÈLEMENT PENDANT UNE RÉUNION VIRTUELLE DE COORDINATION.

CNI-CIG DÉNONCE INFILTRATION, ESPIONNAGE, MENACES ET HARCÈLEMENT PENDANT UNE RÉUNION VIRTUELLE DE COORDINATION.

Aujourd’hui, 4 septembre 2021, pendant que nous participions à une réunion virtuelle de la commission de coordination et de suivi du Congrès national indigène – Conseil indigène de gouvernement, pour analyser et prendre des décisions sur différents thèmes concernant la participation des délégué.e.s du CNI-CIG et du Front des peuples en défense de la terre et de l’eau, au Voyage pour la Vie, avec la délégation de l’Armée zapatiste de libération nationale, qui partira bientôt vers le continent européen, nous avons été l’objet d’une infiltration flagrante, suivie de menaces et de harcèlement ponctuels durant toute la réunion, qui a de ce fait duré 7 heures, de 11 heures du matin jusqu’à 18 heures.

Lorsque nous étions en train de traiter le point de la Campagne pour la Vérité et la Justice, ainsi que celui des victimes de délits des mauvais gouvernements d’hier et d’aujourd’hui, une voix a fait irruption dans la réunion avec un volume supérieur à celui des autres participant.e.s et on a entendu un homme, à l’accent sud-américain, semble-t-il, qui lançait des messages contre le compañero Carlos González, membre de la commission de coordination et de suivi du CNI-CIG, et qui disait : « Tais-toi, on va t’annuler », « Tais-toi Carlos, tais-toi fils de pute », « Le problème, c’est Carlos » et « On va venir te chercher ». Pour cette raison, plusieurs participants ont proposé d’abandonner la session sur la plateforme numérique Zoom. Aussitôt, la même voix a insisté: « Oui, partons, il faut exclure Carlos. »

Ces messages ne venaient d’aucun des participants à la réunion virtuelle de la commission de coordination du CNI-CIG, ni d’aucun accès autorisé par la commission de communication, nous avons donc abandonné la session et avons cherché un moyen plus sûr de terminer la réunion.

En créant une nouvelle session, convenue seulement entre les membres de la commission de coordination, et par le biais du programme Signal, nous sommes entrés par un accès contrôlé et en vérifiant les identités. Cependant, à un moment donné, un usager du nom de « Sofia Ramírez » a sollicité l’entrée et, n’étant pas identifié.e, on lui a refusé cet accès, mais malgré cela, i.elle a réussi à s’infiltrer en changeant immédiatement son nom par celui d’une des participantes et est parvenu.e à dire de façon menaçante : « C’est Gaby du Yucatan, elle a communiqué avec le hacker et ils ont piraté tout le monde », en faisant allusion ouvertement à une de nos compañeras.

Au même moment, le groupe de Whatsapp que, en tant que commission de coordination, nous avons utilisé pour communiquer entre nous, a été piraté et son nom a été changé en « Je ne pars pas de », changement soi-disant réalisé par un compañero membre du groupe qui a nié l’avoir fait. De même, quelques heures avant le début de notre réunion, le compañero Omar Esparza, membre de la commission de coordination et de l’organisation MAIZ, a reçu 6 appels de la même voix qui a fait irruption dans la visioconférence.

En conséquence, nous dénonçons le fait qu’il s’agit d’une campagne d’infiltration et de harcèlement contre des compañeras et des compañeros des peuples du CNI-CIG, qui s’organisent pour défendre le territoire et la vie contre les mégaprojets du mauvais gouvernement.

Nous condamnons cette infiltration et ce harcèlement, dont nous rendons responsables le mauvais gouvernement et ses systèmes d’espionnage et d’intelligence, et nous réaffirmons que notre lutte est pour la vie et que la peur, nous l’avons transformée en rage et en rébellion ; et dans cet esprit, nous ne nous rendons pas, nous ne nous vendons pas, nous ne capitulons pas. Nous n’avons pas peur d’eux et nous ne reculerons pas dans ce cheminement à partir d’en-bas.

Bien à vous

Le 4 septembre 2021
Pour la Reconstitution intégrale de nos peuples
Plus jamais un Mexique sans nous
Commission de coordination et de suivi du Congrès national indigène – Conseil indigène de gouvernement et délégation du CNI-CIG et du Front des peuples en défense de la terre et de l’eau dans le «Voyage pour la vie»

 

Share

No hay comentarios »

No hay comentarios todavía.

RSS para comentarios de este artículo.

Deja un comentario

Notas Importantes: Este sitio web es de la Comisión Sexta del EZLN. Esta sección de Comentarios está reservada para los Adherentes Registrados y Simpatizantes de la Sexta Declaración de la Selva Lacandona. Cualquier otra comunicación deberá hacerse llegar por correo electrónico. Para evitar mensajes insultantes, spam, propaganda, ataques con virus, sus mensajes no se publican inmediatamente. Cualquier mensaje que contenga alguna de las categorías anteriores será borrado sin previo aviso. Tod@s aquellos que no estén de acuerdo con la Sexta o la Comisión Sexta del EZLN, tienen la libertad de escribir sus comentarios en contra en cualquier otro lugar del ciberespacio.


Archivo Histórico

1993     1994     1995     1996
1997     1998     1999
2000     2001     2002     2003
2004     2005     2006
2007     2008     2009     2010
2011     2012     2013
2014     2015     2016     2017
2018    2019   

Comunicados de las JBG Construyendo la autonomía Comunicados del CCRI-CG del EZLN Denuncias Actividades Caminando En el Mundo Red nacional contra la represión y por la solidaridad