lista de correosrecibe automaticamente las actualizaciones a tu correosiguenos en tuitersiguenos en facebook siguenos en youtube

enlaceZapatista

Palabra del Ejército Zapatista de Liberación Nacional

May142015

Dénonciation de la JBG El Camino del Futuro. Caracol III. La Garrucha

Caracol de Résistance

Jusqu’à une nouvelle aurore.

Junta de Buen Gobierno Le Chemin du Futur

La Garrucha Chiapas, Mexique

11 mai 2015

DENONCIATION PUBLIQUE

A l’opinion publique:

Aux médias de communication alternatifs, autonomes, ou comme ils se nomment

Aux adhérent-e-s de la Sexta nationale ou internationale:

Aux organismes de droits de l’homme Honnêtes,

Frères et frères du peuple du Mexique et du Monde:

Nous dénonçons énergiquement ce que nous font les groupes paramilitaires de Rosario, qui sont 21 personnes paramilitaires et 28 paramilitaires du quartier Chikinival qui appartient à la terre communale Pojkol, municipalité de Chilon, Chiapas.

Au Rosario, là vivent nos companeros bases d’appui, car c’est une terre récupérée, qui appartient à la municipalité autonome de San Manuel du Caracol III la Garrucha.

C’est le même problème depuis aout 2014, quand ils nous tuèrent un taureau étalon, quand ils détruirent des maisons et détruirent notre coopérative collective, ils ont volé nos biens, quand ils ont pulvérisé avec de l’herbicide un hectare de pré, quand ils ont tiré et laissé un panneau dans la terre avec des buissons brûlés, qui dit “Territoire Pojkol”.

CE QU IL S EST PASSE

A 9h35 du matin, de la journée du 10 mai de la présente année, sont arrivées 28 personnes appartenant au quartier Chikinival des terres communales Pojkol municipalité officielle de Chilon, à 40 minutes en voiture pour arriver au village Rosario, ils sont arrivés à bord de 8 motos, dans le village récupéré du ROSARIO là où vivent les compas bases d’appui, car ils voulaient nous quitter par la force nos terres.

Ces paramilitaires du Rosario, accompagnés des paramilitaires du quartier Chikinival des terres communales de Pojkol ont commencé à mesurer leurs lieux, là où vivent déjà les companeros base d’appui, durant la journée, ils étaient là, à travailler.

A 15.15pm, un groupe d’entre eux se sont retirer du travail, un autre groupe est resté sur le même lieu, mais 5 minutes après, trois d’entre eux se sont dirigés dans la maison d’un companero base d’appui, et la majorité d’entre eux sont restés sur la route, à 30 mètres de la maison du companero. Dans la maison du companero base d’appui, il n’y avait que sa fille de 13 ans qui balayait sa chambre, le père n’était pas là, et la mère était dehors, à côté de la maison, 2 de ces agresseurs paramilitaires appartenant au quartier Chikinival des terres communales Pojkol et un apparentant au meme village, du Rosario, au nom de ANDRES LOPEZ VAZQUEZ. Ces 2 de Chikinival sont entrés jusqu’à l’intérieur de la maison, alors qu’Andrés, paramilitaire du village Rosario, est resté comme gardien, devant la porte de la maison, en voyant que la fille fille du compa base d’appui sorti en courrant par la porte, alors ANDRES a tiré sur la fille 4 balles avec un pistolet de calibre 22, au moment des tirs, est arrivé son papa, et le companero a défendu sa fille en tirant un pierre sur l’agresseur, qui lui arriva en pleine tête. A la fille aucunes de toutes les balles ne l’atteignirent. Après le blessé fut emporté par ses companeros qui se trouvaient à 30 mètres.

Hier dans l’après midi, 11 mai, le blessé est revenu et la famille agresseurs est allé dans la maison du companero, soit l’épouse et ses 3 fils à dire qu’ils devaient payer 7 000 pesos pour les soins.

C’est clair que le companero ne paiera pas, car ce n’est pas lui qui a cherché et provoqué ce qu’il s’est passé.

A 18.50pm de la même journée, le 10 mai, sont arrivés au village Nuevo Paraiso de la municipalité autonome Francisco Villa, 16 personnes, trois d’entre elles armées avec 2 pistoler de calibre 22 dans la main et une grande arme de calibre 22, à bord de 8 motos. Ces personnes appartiennent au quartier Chikinival des terres communales Pojkil, ils sont arrivés pour jeter une carte dans la rue, où ils accusent les companeros bases d’appui de provoquer en premier les problèmes.

Mais en réalité, nous ne provocons aucun problème, car nous avons cherché des alternatives par les voix pacifiques pour essayer de solutionner ce sujet, mais ils ne nous ont jamais compris, jusqu’à ce que nous avons donné 1 hectare à chacune des 21 personnes qui provoquaient, mais malgré ça ils continuent de nous menacer. Depuis février jusqu’à aujourd’hui, 11 mai, ils nous menacent tous les jours ceux de Chikinibal des terres communales de Pojkol car ceux de Rosario le demandent, qu’ils patrouillent armés à ceux de Pojkol, ils sont toujours armés, tous les jours.

C’est pour cela que nous réfutons ce qu’ils nous font et ce en quoi ils nous accusent. Il est clair qui a provoqué en premier.

Nous avons cité les autorités de l’ejido Pojkil et ils se sont présentés et ont dit qu’ils ne peuvent rien faire, car ils ne connaissent pas ce groupe des terres communales, car ils sont totalement, que ce sont des voyous, ils ne respectent rien, n’obéissent pas dans leur terre non plus. Qu’ils ont déjà prévenu l’Etat de Manuel Velasco Coello, qui ne fait rien non plus, car c’est leur paramilitaire.

Companeros et Companeras, Frères et Sœurs de tout le monde, ça se sont les stratégies avec lesquelles ils nous provoquent les trois niveaux du mauvais gouvernement fédéral, de l’état, et municipal, quand ils utilisent des gens qui ne comprennent pas notre juste cause, pour que nous tombions dans leur pièges, mais nous savons bien qu’ils font ces mauvais gouvernement, organisant préparant et finançant des organisations, des gens qui se laissent acheter ou se vendre.

Nous leurs disons à ces sans cerveaux de là haut: nous n’allons jamais arrêter de résister, et n’allons jamais tomber dans vos pièges, nous continuerons ici, à résister, travaillant nos terres et construisant notre autonomie.

N’importe quelle chose qui nous arrivera nous responsabiliserons directement au Fédéraux, Estataux, Municipaux et les paramilitaires du quartier Chikinival des terres communales de Pojkol et du Rosario

Soeurs et frères nous continuerons à vous informer de ce qu’il va se passer avec nos villages et nous voulons que vous soyez attentifs à ce qu’il va se passer.

CORDIALEMENT

Junta de Buen Gobierno

Jacobo Silvano Hernández

Lucio Ruiz Pérez

Share

No hay comentarios »

No hay comentarios todavía.

RSS para comentarios de este artículo.

Deja un comentario

Notas Importantes: Este sitio web es de la Comisión Sexta del EZLN. Esta sección de Comentarios está reservada para los Adherentes Registrados y Simpatizantes de la Sexta Declaración de la Selva Lacandona. Cualquier otra comunicación deberá hacerse llegar por correo electrónico. Para evitar mensajes insultantes, spam, propaganda, ataques con virus, sus mensajes no se publican inmediatamente. Cualquier mensaje que contenga alguna de las categorías anteriores será borrado sin previo aviso. Tod@s aquellos que no estén de acuerdo con la Sexta o la Comisión Sexta del EZLN, tienen la libertad de escribir sus comentarios en contra en cualquier otro lugar del ciberespacio.


Archivo Histórico

1993     1994     1995     1996
1997     1998     1999
2000     2001     2002     2003
2004     2005     2006
2007     2008     2009     2010
2011     2012     2013
2014     2015     2016     2017

Comunicados de las JBG Construyendo la autonomía Comunicados del CCRI-CG del EZLN Denuncias Actividades Caminando En el Mundo Red nacional contra la represión y por la solidaridad